aucun comments

Rédacteur web : un métier d’avenir ?

Quel avenir pour un rédacteur web freelance ?

Avant de choisir cette activité professionnelle, de devenir rédacteur web freelance, il semble impératif de se poser la question suivante : y a-t-il réellement un avenir pour ce métier de l’écrit ?


On nous annonce, depuis de nombreuses années, la mort des blogs, pire : la mort de tout ce qui est textuel, comme a sombré la presse écrite ! On nous répète à longueur de temps que les gens sont devenus trop fainéants pour lire et que l’on doit aller à l’essentiel en quelques mots. Qu’il faut préférer le support vidéo à une longue « littérature ».

Et pourtant, que constate-t-on dans les faits ? Est-ce que les descriptifs produits, lorsqu’ils sont brefs et impactants, vendent mieux ?

Eh bien non. Il s’avère qu’une description longue, même de plusieurs milliers de mots, rassure plus le prospect. Surtout s’il s’agit d’une dépense importante où le client a besoin d’être conforté sur le sérieux du service proposé.
Je ne dis pas ici qu’une vidéo de vente – bien réalisée – n’augmente pas les proportions de conclusion d’une vente, ou bien que celle-ci n’agrémente pas avantageusement un contenu de blog.

La vidéo reste un complément du contenu rédactionnel, et vice-versa

Nous avons eu l’occasion de mener des tests d’efficacité – sur des prestations de services – entre des textes courts et des textes longs, et les résultats sont sans appel, avec près du double du taux de transformation.

Sans oublier qu’un texte long est un avantage considérable pour positionner sa page dans les résultats des moteurs de recherche. Là aussi, le robot de Google est « rassuré » en constatant la présence d’un article complet, dans le thème et la sémantique du sujet recherché, écrit dans un français correct, non dupliqué, optimisé.

Bien entendu, certains d’entre vous, au fait des actualités sur le monde du web, peuvent s’interroger : on parle de la fin du web tel qu’on le connaît aujourd’hui. Même Google aborde le sujet de l’ère des assistants en lieu et place du moteur de recherche tel qu’on le connaît aujourd’hui… La question est d’ailleurs légitime : si l’utilisateur demande les informations à son mobile – ou à un autre appareil électronique – et que celui-ci lui répond vocalement, un texte complet est-il toujours utile ?

Je pense, là aussi, qu’il le sera d’autant plus. Avec les assistants, le moteur de recherche a plus que jamais besoin d’être rassuré sur la pertinence de sa réponse. Quel meilleur moyen, pour l’intelligence artificielle au service de l’utilisateur, que de se baser sur le contenu rédactionnel ? C’est là qu’on observera le grand avantage des sites qui auront pris soin de proposer un contenu sémantiquement cohérent pour répondre aux interrogations des visiteurs.

Dans cette logique, il faudra vraiment réfléchir à cerner tous les types de médias pour offrir un choix de visualisations complet ainsi que des repères divers pour le moteur. Au cœur de votre texte, n’hésitez pas à placer :
– Une vidéo
– Des images (nommées et avec un « alt » dans la sémantique)
– Des microdatas
– Un tableau
– Une infographie…

Toujours en restant cohérent avec la thématique évidemment.

C’est un énorme travail, mais ceux qui feront l’effort d’avoir un contenu complet et très bien réalisé seront certainement les gagnants dans la course aux résultats, aujourd’hui ou quand nous passerons à l’étape suivante de l’évolution du net…

Il est évident, donc, que rédacteur web, freelance ou en agence, est bel et bien un métier d’avenir ! Et heureusement car c’est une toute jeune profession.

Mais, pour être un rédacteur demandé et efficace, il faut écrire du contenu intéressant pour les lecteurs, rester très informé des évolutions des technologies et comprendre la « façon de penser » de Rankbrain – l’A.I. dans l’algorithme de Google – et consorts. Non pas pour flouer le moteur de recherche, mais bien pour mieux répondre aux attentes de celui-ci et, en fin de compte, rendre le service attendu par l’utilisateur et le potentiel futur client.